PI – Dépôt de marque en France : guide

Par Franck BEAUDOIN, avocat, FB Juris

Publié sur idroit.co le 23 juin 2020

Le dépôt d’une marque française permet de protéger un signe distinctif. Il confère au déposant le droit exclusif d’utiliser ce signe pour les produits et services désignés dans l’enregistrement, en France (y compris en Polynésie française en cas de demande d’extension), pendant une durée de dix ans renouvelable indéfiniment.

Pourquoi déposer une marque ?

La marque confère un monopole légal d’utilisation du signe distinctif, contrairement à l’enregistrement d’un nom de domaine ou à l’utilisation d’un nom commercial, même mentionné au registre du commerce et des sociétés.

Quelle différence existe-t-il entre une marque et un nom de domaine ?

Le dépôt de marque et l’enregistrement de noms de domaine sont complémentaires, mais différents. Le nom de domaine est l’adresse d’un site Internet (par exemple : xyz.com). Il est composé d’un signe (« xyz ») et d’une extension (.com). Enregistrer le signe « xyz » avec l’extension .com ne confère aucun droit pour les autres extensions (.fr, .eu, .net…). En revanche, si le signe « xyz » est une marque, il est possible d’interdire son utilisation pour les produits et services couverts par l’enregistrement. En pratique, il est recommandé de procéder parallèlement à l’enregistrement de noms de domaine avec les principales extensions souhaitées et au dépôt d’une marque, afin de bénéficier de la meilleure protection possible, en fait et en droit, à un coût raisonnable.

Quel est le coût d’un dépôt de marque ?

Le coût du dépôt de marque est mesuré. Les redevances dues à l’INPI, pour la durée de 10 ans couverte par l’enregistrement, sont de 190 euros pour une classe de produits et services. Chaque classe supplémentaire est tarifée 40 euros.

Quelles sont les étapes pour déposer une marque ?

Avant toute chose, il faut choisir un signe distinctif licite et disponible.

CONTENU RÉSERVÉ

L’accès à ce contenu est payant. Abonnement.

*****

Il est indispensable d’effectuer une recherche d’antériorité (dite également recherche de disponibilité).

Cette recherche doit être effectuée en priorité dans la base des marques de l’INPI, mais il ne faut pas se limiter à cette base.

+ Guide pratique: effectuer une recherche d’antériorité de dénomination sociale ou de marque

© FB Juris / idroit.co


+ Consulter un avocat

+ Consulter idroit.co


Les contenus publiés sur idroit.co sont la propriété exclusive de FB Juris société d’avocats et des auteurs. Ils sont soumis aux conditions d’utilisation publiées sur idroit.co.

Dans le cadre de l’amélioration continue de nos sites, les contenus peuvent être modifiés et déplacés. Recherchez-les sur nos sites idroit.co et droit.co ou contactez-nous.